À quoi s'attendre lors d'un premier rendez-vous avec un thérapeute en relation d’aide

Vous considérez commencer une thérapie avec un thérapeute en relation d’aide? Quoique vous sachiez au fond de vous-même que c’est une démarche positive, vous n’arrivez pas à empêcher les craintes de s’accumuler en vous. Est-ce que je vais être capable de m’exprimer? Est-ce que ça va marcher? Est-ce que je vais me sentir jugé? Ai-je vraiment besoin d’une thérapie? 

Vivre une tornade d’émotions avant un premier rendez-vous avec un thérapeute en relation d’aide est tout à fait normal et légitime. Plusieurs personnes ont du mal à s’ouvrir à leurs proches. L’idée de partager ses problèmes avec un inconnu peut donc sembler comme une tâche impossible. Ce n’est pas toujours facile de faire le premier pas et de prendre un premier rendez-vous avec un thérapeute. Afin de vous faciliter la tâche et peut-être aussi d’éliminer une partie de vos craintes, démystifions un peu la première rencontre avec un thérapeute en relation d’aide.  

La première étape: la paperasse administrative

La première étape à franchir lors d’une première rencontre avec un thérapeute est l’étape administrative. Étant un professionnel suivant un code de déontologie, le thérapeute en relation d’aide aura des documents administratifs à vous faire remplir. Ces documents contiendront sûrement un questionnaire dans lequel on vous demandera vos coordonnées ainsi que d’autres questions pertinentes.

Le thérapeute examinera vos réponses et vous posera des questions sur celles-ci s’il y a lieu.

La deuxième étape: une rencontre entre deux individus

Psychothérapeute Montréal

Il est préférable d’imaginer le premier rendez-vous avec votre thérapeute en relation d’aide comme une première rencontre entre deux individus. Au fait, le premier rendez-vous est un moment privilégié où le thérapeute et son client prennent contact et apprennent à se connaître et à se sentir à l’aise l’un envers l’autre. 

Afin de vous aider à aborder sereinement vos émotions, le thérapeute cueillera l’occasion de recueillir des informations en vous demandant ce qui vous amène à chercher de l’aide. Le thérapeute vous posera probablement quelques questions concernant votre vie, votre emploi, vos relations et vos espoirs face à la thérapie. 

Si vous vous sentez inquiet et avez peur d’être incapable de verbaliser vos sentiments, vous pouvez noter ce que vous aimeriez partager avec votre thérapeute avant le rendez-vous. Cela vous permettra de vous sentir en contrôle et de réduire la peur d’oublier certains éléments qui sont peut-être importants pour vous.

Une évaluation de la part des deux partis

Certes la première rencontre est une occasion pour le thérapeute d’évaluer la situation de son client et d’apprendre à le connaître. Par contre, le contraire est aussi vrai. Il ne faut pas oublier que la première rencontre ne vous engage à rien, les premiers rendez-vous étant des séances d’essais. 

Le contact et la qualité du lien thérapeutique jouent un rôle fondamental dans la réussite de la thérapie. Ainsi, l’honnêteté, la transparence et l’engagement de la part des deux partis sont primordiaux. Il est important de vous sentir à l’aise avec votre thérapeute et de vous exprimer en toute confiance. 

Ceci étant dit, comme toute autre relation, une relation thérapeutique ne se tisse pas en une demie-heure. Ainsi, cette étape d’évaluation peut durer 2 ou 3 séances, offrant ainsi le temps au client de réfléchir avant de s’engager dans un travail thérapeutique et de déterminer s’il se sent confiant et à l’aise avec son thérapeute.

La troisième étape: un plan de match

À la fin du premier rendez-vous, le thérapeute devrait avoir une meilleure idée de ce qui amène son client en thérapie. Cela lui permettra d’expliquer davantage les détails de son approche et de déterminer, avec l’aide du client, des objectifs de thérapie concrets. 

À la fin de cette première séance, le client devrait être en mesure de quitter avec un bon aperçu de la thérapie et des séances à venir. Il ne faut pas hésiter à poser des questions et à partager ses attentes avec le thérapeute.

Il peut être difficile de se décider et de faire le premier pas en prenant un rendez-vous avec un thérapeute en relation d’aide. Si vous avez d’autres questions par rapport au processus en général ou par rapport à l’approche non directive créatrice (ANDC), n’hésitez pas à me contacter.  

Vous avez besoin d’être entendu? Réservez un rendez-vous dès aujourd’hui

 

*Le genre masculin n’est qu’utilisé afin d’alléger le texte.